Rechercher dans ce blog

DESCRIPTIONS

Il faut prévenir les hommes qu'ils sont en danger de mort - la science devient criminelle !...
Albert Einstein

Entre cet 'avertissement' et la 'constatation' suivante - se trouve le fond du problème.


L' ENFER c'est les AUTRES !...

Jean Paul Sartre

Quand aux trop nombreux 'septiques' & 'sceptiques' qui paralysent toute démarche 'libératrice' - sachez que le peu que je sais_ c'est à mon ignorance que je le dois !...



Il est quand même extraordinaire que bien que des Parlementaires Européens depuis 1998, se sont inquiétés  des problèmes de la manipulation du comportement humain, ou plus exactement de l'esprit, par des micro-ondes, de la HF modulée ou des ELF et autres, je n’ai jamais entendu parler de cette préoccupation. Le commun des mortels, non plus. Ce n’est que récemment que je suis tombé, et par hasard, sur un article faisant référence à ses armes psychotroniques en plein essor.  

Plus grave encore, les autorités compétentes sensés protéger le citoyen, il me semble, n’ont pas eu vent de la chose (sic), non plus. On m’a pris pour un FOU, j’ai eu de la chance de ne pas avoir hérité d’une camisole de force et des vacances en lieu sûr.

Avant d’exposer mon calvaire, je fais une petite synthèse de ma sinistre découverte. Bien-sûr, sur le web-vous trouverez des gens plus qualifiés que moi pour faire les « éloges » de ses nouvelles technologies. A coup sûr, la réalité dépasse allégrement la science-fiction.

Les micro-ondes incriminées  peuvent venir de systèmes de télécommunication ou de détection comme les radars. Les inquiétudes de ces parlementaires Européens reposent sur les révélations de l'existence des recherches faites aussi bien par les services secrets, que par certaines unités militaires spécialisées américaines ou russes. Mais d'autres pays sont impliqués dans ces recherches secrètes.

On est donc conscient, Dieu soit loué, au parlement Européen, des possibilités de manipulation mentale de la population liée à l’usage de certaines technologies.

Les ondes pulsées, ELF ou bien EHF, peuvent endommager, à coup sûr, le système immunitaire, stresser, ou modifier le comportement des individus.

Il parait qu’en utilisant des modulations spécifiques, on peut rendre des individus cancéreux, dépreLssifs, léthargiques, paranoïaques, irritables, violents, mais on peut aussi provoquer leur mort discrètement.

Les réseaux de téléphone portable, sont capables de provoquer les mêmes effets, je vous l’affirme, puisqu'ils utilisent eux aussi des micro-ondes pulsées et donc générer des troubles du comportement.

J’aimerais aussi mettre en évidence, l’implication des Neurosciences et leur contribution active dans le développement de ses armes non létales. L’éthique n’étant plus ce qu’elle a été de nos jours. Le XXI. Siècle sera la fin du mystère « CERVEAU ».

La recherche est déjà passée de l'identification des régions du cerveau dans lesquelles apparaissent certaines pensées au décryptage de leur contenu.

J’ai remarqué depuis longtemps que mes appels et donc mes communications sont filtrés quelque soit l’opérateur. J’ai tout de  même réussi à posé cette question sur le web, il y a 4 ans à peu près.

Des scientifiques affirment pouvoir prédire des intentions grâce à un scanner cérébral ?

En fait, je savais inconsciemment que mon salut viendra de la « Science », celle même dont je suis victime.

C’est comme çà que j’ai appris ce qui suit :

Le Dr John-Dylan Haynes du centre Bernstein de Berlin estimait que : "Si vous saviez quelles signatures de pensée chercher, vous pourriez en théorie prédire avec plus de précision ce que les gens vont faire" et que "Si vous saviez quelles signatures de pensée chercher, vous pourriez en théorie prédire avec plus de précision ce que les gens vont faire".

Ou encore comme a déclaré le Docteur Hank Greely, directeur du centre Loi et Sciences biologiques de l’Université de Stanford.

"Pour la première fois, ces technologies nous donnent la possibilité réelle d’aller chercher à la source ce que quelqu’un pense ou ressent, sans qu’il puisse nous en empêcher",

Et bien-sur

"Le concept même de garder ses pensées privées pourrait être profondément modifié dans le futur", a-t-il jugé.

C’est cet aspect du progrès qui m’inquiétait de plus en plus. En 2005, 3 ans après mon agression, j’ignorais encore l’existence de la télépathie synthétique intimement liée à ces armes psychotroniques… Je ne pouvais pas utiliser ses informations, je ne pouvais qu’espérer un miracle !!!...

La profanation a bien eu lieu, et continuait cruellement sans que je puisse m’opposer.
A l’opposé, mes agresseurs prenaient de plus en plus leurs aises et le système se perfectionnait au fur et à mesure, à mon corps défendant, j’étais le cobaye attitré, sans que je ne puisse rien faire que de subir cette agression.

Je continuais à vivre dans un laboratoire à ciel ouvert sans que personne ne se doute de quoi que ce soit.

On peut aisément s’imaginer que le système soit plus exploitable et rentable en n’étant pas connu. Où encore, comme je le crois, il y a eu un dérapage grave et qu’on a signé un pacte avec le Diable

Imaginez-vous un instant que vous soyez victime d’une telle  profanation.

Que pensez-vous d’une telle arme aux mains de certaines personnes sans scrupules de votre entourage ?...

Frustré je continuais donc à fureter sur Internet jusqu’au jour où ma curiosité fût récompensée _ Enfin une information qui me manquait tant ; l’utilisation possible de la wifi dans ce domaine.  

Bref, le 27 juin 2010 je tombe sur un article des Neurosciences sur le site : http://www.maxisciences.comCerveau   Intitulé : une puce dans le cerveau pour commander des membres artificiels.

Royaume-Uni – « Une équipe universitaire cherche à développer un dispositif high-tech permettant aux personnes paralysées d’actionner leur prothèse avec leur propre cerveau ».

« Tout part du constat fait par le Pr Quiroga, du département de bio-engineering de l’université de Leicester. Si un patient souffrant d’une lésion de la moelle épinière ne peut saisir un objet, son cerveau, lui, demeure parfaitement capable d’avoir cette intention et même d’émettre l’ordre destiné à son bras : le signal ne se perd qu’au niveau de la moelle épinière. Si on peut le capter à la source, dans les neurones, et l’interpréter via des algorithmes de décodage, on pourrait l’utiliser pour animer un dispositif robotique implanté dans le membre paralysé.    
Des électrodes pour capter les impulsions et un processeur pour les décoder : tels seront donc les composants de la puce d’à peine plus d’un centimètre actuellement à l’étude. Autre nouveauté : le système de transmission sans fil pour amener le signal jusqu’au membre. "

Ou encore cet autre article quelques temps auparavant intitulé : Un implant cérébral pour permettre aux paralysés de parler




« Un dispositif révolutionnaire est capable de lire les pensées d'une personne et de traduire ces dernières en discours. Ce progrès technologique va changer bientôt la vie de certains patients paralysés qui ne peuvent plus parler. Le système Neuralynx a été développé par une équipe de chercheurs de l'université de Boston. Les utilisateurs n'ont qu'à penser à ce qu'ils souhaitent dire et un synthétiseur vocal fait le reste de manière quasi instantanée ».

Tout ce que je décris est facilement vérifiable sur la toile ou bien à travers la documentation que j’ai soigneusement gardée à cet effet. L’administration elle-même a des justificatifs pour justement justifier de ses abus.






Au secours je suis victime des Neurosciences depuis 8 ans (voir plus) et j’ai peur aujourd’hui pour ma vie et celle de mes proches. Je viens juste de me rendre compte qu’ils en sont victimes eux aussi, mais à leur insu.

J’ai été piégé à Copenhague, je vous épargne les détails, tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai tout fait pour essayer de prouver l’agression par les voies dîtes traditionnelles, examens médicaux et autorités judiciaires, sans grand bonheur. Physiquement et moralement rien n’est détectable, je suis en pleine forme. La bénédiction du Seigneur ! On a ruiné ma carrière professionnelle  

Je ne sais plus comment faire pour m’en sortir et pour dénoncer mes agresseurs invisibles mais combien efficaces



J’ai appris depuis qu’il suffit d’avoir un seul complice au bon endroit et au bon moment pour anéantir tout espoir. Ma vie et celle de mes proches dépend de votre curiosité, notre seule chance est de déclencher une enquête.

On m’a toujours pris pour un fou furieux, en me faisant même de la publicité dans ce sens. Aujourd’hui disant que je consolide ma propre réputation. La chose, vous en doutez, n’étant pas si simple à prouver surtout qu’ayant les RG danois PET sur le dos, ma marge de manœuvre était et reste très, trop étroite. On me pourrissait la vie depuis des années, d’aberrations en aberrations, je ne savais plus où donner de la tête.



Une journaliste Danoise, Charlotte Aagaard, que j’ai réussi à contacter un an après mon agression, a écris 2 articles sur moi, 16/09/ 2003, l’un mettait l’accent sur les abus administratifs dont j’étais victime. http://www.information.dk/85643




Un autre journaliste spécialisé a repris son deuxième article en mettant l’accent sur les abus, cette fois-ci, du ministère de l’immigration http://ing.dk/artikel/50735-loenstrid-om-udenlandsk-ingenioer.





J’ai tenté de mettre à profit ces articles en me plaignant à la cour des droits de l’homme sans grand succès. Depuis, ce maudit jour rien ne va plus pour moi ni pour mes proches.

J’étais expulsé un an plus tard pour les mêmes arguments caduques d’où l’implication des autorités Danoises.    

Impuissant, je ne pouvais qu’espérer un miracle pour m’en tirer. Aujourd’hui, piégé à Chazelles sur Lyon moi et mon fils, fauché et butant sur des embûches administratives insurmontables _ je me fis au hasard en espérant que mon SOS ne sera pas intercepté.

Les Danois ont décidé de prendre au hasard des cobayes vivant sur leur territoire, étrangers et isolés de préférence, donc amoindris, pour éprouver le scanner. Difficile de trouver des volontaires pour une telle expérience, n’est-ce-pas ?

J’essaye d’être objectif et de donner des pistes que je pense être les plus exploitables.

BBC NEWS  World  Europe  Doubting Danish priest suspended.mht
http://news.bbc.co.uk/2/hi/eurhttp://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/2963648.stmope/2963648.stm

Connaissant les danois comme je l’ai connais, cette petite histoire m’a fait plutôt sourire. Mais avec le temps cette information a prise toute son importance et à mon avis elle vaut plus qu’une preuve !!!... Je suis sure que ce prêtre a subi un lavage de cerveau à son insu. Il était l’argument de vente ou d’adhésion au projet suite au dérapage que j’évoque plus loin.
Comment un prêtre qui a fait de la Foi son métier puisse-t-il du jour au lendemain renier l’existence de DIEU et de tout ce qui fait les fondements de l’église ?

Il faut savoir que c’était mes voisins dans ce beau petit bourg aux environs de Copenhague.

A la même époque, mon fils étant en vacances en France chez sa mère pour Noël, j’ai éprouvé l’Enfer pour le prêtre qui en échange lui a prouvait que le sentier de l’Enfer est pavé de bonnes intentions.

Au fait, on était victime chaqu’ un de notre côté des sciences cognitives, lui a réintégré sa vie sans même le savoir, quand à moi, il s’est avéré que j’étais plus résistant que prévu. J’ai dut mon salut qu’à mon réflexe d’aller voir l’Ambassade de France et celle d’Algérie puisque les autorités locales me refusaient toute aide. C’était les fêtes de fin d’années et les services tournaient au minimum, chose qui a facilité ma traque.

Ma vie m’a été confisquée depuis le jour où j’ai rencontré mes bourreaux. Je n’ai jamais pu retrouver une vie normale que ce soit sur le plan affectif ou professionnel. Quelque soit ma démarche et aussi logique qu’elle soit, elle est vouée à l’échec. Je n’ai jamais baissé les bras en continuant à croire aux lendemains meilleurs m’interdisant toute capitulation.

J’avais été suivi en France et on a testé le dispositif sur mes proches.

Il y a 7 ans, un BEBE a eu une attaque cérébrale dans des circonstances plus que douteuses, absences d’hématomes. On a fait « avouer » la mère le fait d’avoir secoué son enfant, après une garde à vue contraignante. Elle l’a d’ailleurs nié par la suite à plusieurs reprises sans succès vu les conclusions des médecins. Elle m’a même raconté s’être sentie drôle après une prise de cachets sensée calmer son mal de tête pendant sa garde à vue. Je pense tout comme elle qu’elle avait été droguée vu le trouble qui s’en ai suivi.

Ces psychopathes enthousiasmés, ivres par leurs succès et surtout encouragés par l’inefficacité de la POLICE prenaient l’ignorance des gens en otage en se livrant à des expériences inédites, faisant le bras d’honneur au serment d’Hippocrate.  

A l’époque je me suis vaguement douté qu’il y avait un lien avec mon histoire, mais avec le recul et vu l’enfer que les parents continuent de subir, l’idée a commencé à faire son chemin. En effet, on a réussi à les priver de leur deuxième enfant au mépris de toute décence… A la suite d’accusations montées de toutes pièces et contradictoires, on a même osé manipuler les éléments du dossier en faisant passer les parents pour des malades mentaux. Je suis sur qu’on a décidé de s’approprier des cobayes enfants en plein évolution afin d’avoir plus de chance de comprendre la genèse de la raison.

On utilisait des subtilités et les failles de l’administration pour me maintenir hors d’état de leur nuire. On m’étouffe financièrement pour limiter mes actions.

Depuis 8 ans, je suis régulièrement ‘head-hunted » par les plus grands BE sans avoir décroché un seul job. C’est hallucinant que le client final refuse toujours ma candidature. Un Bureau d’Étude qui se respecte n’engage pas sa crédibilité au prés de son vieux client sans avoir confiance dans son candidat.

Bref de refus en refus le temps passait et ma vie et celle de mon fils stagnait. Je m’embourbais dans l’assistanat sans pouvoir améliorer ni mon quotidien, ni celui de mon fils.

J’avais à plusieurs reprises espéré, en sachant « Vigipirate » opérationnel attirer l’attention de la police sur mon véritable problème.

On devine une certaine coordination et une inquiétante similitude entre les différents « malheurs » qui jalonnent nos vies.

J’ai appris l’existence d’un homonyme suite à une plainte que j’ai déposé sans qu’elle aboutisse bien sur. J’ai essayé d’avoir une main courante au près de 2 commissariats différents sans succès. Étant étranger, il me semblait opportun de signaler mes soupçons à la police vu tout le trafic de papiers qui se fait de nos jours et surtout pour me mettre à l’abri de toute accusation fraudeuse.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce refus et je n’ose même pas y penser. Il faut savoir que la préfecture de police m’a clairement annoncée ne pas pouvoir enquêter sans une main courante obtenu au préalable d’un commissariat de police.

De guerre lasse, j’ai commencé depuis à réfléchir au moyen de me faire justice à moi et à toutes les victimes piégées comme moi et surtout à toutes celles qui s’ignorent dont mon fils et sa mère. Je savais que je n’avais aucune chance d’attaquer mes bourreaux de front, mais j’ai commencé à contacter des journalistes. Je n’ai pas eu de chance de tomber sur le bon. Il n’y avait pas eu de «good feeling », ces gens là étant débordé ou dépassé ( ?) par leur métier.  

J’ai même essayé de rentrer en contact téléphonique avec Maître Verges, grand défendeur des causes perdues, sans bonheur.

La punition ne s’est pas fait attendre, on a manœuvré grossièrement, mais assez habilement, pour me priver d’internet et du coup de mon téléphone. On a donné les moyens comme il est devenu de coutume à ma banque de me donner le coup de grâce. Je m’inquiète à présent du manque de subtilité de ces gens. Et j’ai vraiment peur que çà soit de mauvais présage. Est-ce-qu’ on sait assurer  l’immunité ou quoi ?   

J’aime mieux penser que çà soit la panique et surtout la peur des médias qui les rend si imprudents. On veut à tout prix éviter toute publicité inconvenante qui nuirait tant à l’image de la recherche.

Il suffirait qu’on fouine un peu aux alentours de ma pseudo-vie pour se rendre compte des anomalies criardes qui se dénoncent toutes seules. L’évidence paralyserait facilement la démonstration. Depuis des années on s’évertue à me priver d’argent en s’arrangeant pour que je n’accède pas à un job ni à des relations amicales. Ils ont un énorme avantage sur moi en agissant par personne interposée au-dessus de tout soupçon qu’ils rallient à leur cause d’une façon ou d’une autre.  

Si je suis sur que çà a un rapport avec mes agresseurs, c’est qu’on a essayé de m’enlever mon fils en pensant pouvoir me neutralisé. Je tais ce qui c’est passé ce fameux Noël 2002 où j’ai failli perdre la raison et mon fils à son retour de vacances.

Je sais on dit que la raison se perd hélas par le raisonnement. Je relève le défi.

Quelle chance ai- je de prouver une telle hypothèse ?

J’ai toujours su, hélas, que je n’avais aucune chance de prouver quoi que soit à moins que la SCIENCE ne vienne à mon secours. Je vis dans un laboratoire à ciel ouvert où j’ai le bon rôle du cobaye qu’on chouchoute. Une menace invisible, incolore, inodore mais permanente. Une sensation de chaleur provoquée par un rayon magnétique qui ne me quitte jamais. Je ne suis pas dans les secrets des Dieux mais je pense être polarisé pour être réceptif sinon comment expliquer que je sois le seul sensible à ce rayonnement. Je transpire comme un bœuf, surtout l’été…  

Je comprends aujourd’hui pourquoi on a tenté de m’enlever mon fils à Copenhague d’ailleurs on a utilisé le système administratif en France pour le récupérer lui aussi comme ses demi-frères. Un article du « Progrès » daté du 20/06/2006 fait allusion à çà…D’ailleurs des éducateurs un peu trop zélés ont fait le forcing pour m’enlever la garde de mon fils auprès de la maman, heureusement sans réussite.

Depuis le temps que je dépouille « la toile » à la recherche de la moindre information sur les neurosciences. Je me suis lancé corps et âme sur le sujet juste dans le but de comprendre ce qui m’arrivait. J’ai fais le tour de la planète via Internet d’études contradictoires en études contradictoires, j’étais outré par tant de contradictions et de gaspillage d’énergie.
J’ai appris tout de même, à mon grand soulagement, toute l’effervescence qu’il y avait autour du cerveau et l’émergence d’une science dite cognitive. Qu’il y avait une véritable coopération entre plusieurs corps de métiers. De l’ingénieur en télécoms, Ou en traitement des signaux, au psychanalyste ou neurobiologiste. On disait déjà que bientôt le cerveau délivrera tous ces mystères et que la NANOTECHNOLOGIE avec son grand apport aux nouvelles technologies auront raison de cette « Boite noire » qui a longtemps défiée le savoir.

J’ai glané heureusement quelques informations utiles et précieuses sur la compréhension inhérentes au fonctionnement de cet organe et surtout j’ai appris le rôle vital de la nourriture saine et variée.

Bref, j’ai appris à booster un peu ma cervelle. Mais j’ai appris aussi à mes dépens que j’informais et guidais allégrement mes tortionnaires sur la voie du succès.

Et c’est comme çà qu’un jour en consultant mon mèl, je suis tombé sur cette article sur le cerveau dans l’express.

En France, faute de crédits (300 000 €), Angela Sirigu ne peut poursuivre ses travaux sur les douleurs fantômes. Et son projet d'utiliser sa technique d'illusion visuelle pour soigner les troubles obsessionnels compulsifs est aussi bloqué pour des raisons financières. Dommage pour les malades !

Quelques temps après çà, j’ai constaté que mon supplice c’est raffiné – j’ai profité au repos pendant mon sommeil de tout le raffinement de cette technique d’illusion visuelle prometteuse de cette chercheuse Française.
Au fait c’était juste avant la vulgarisation de la technologie dîtes « wifi », communication sans fil et envoi des MMS. On disait autrefois être sur la même longueur d’onde quand on s’entendait bien avec quelqu’un et bien aujourd’hui, on n’a plus besoin de s’entendre bien avec quiconque pour l’écouter penser.

J’ai pris RDV avec cette chercheuse, 1 an après mon arrivée en France c.-à-d. fin 2005. J’ai pris mon courage à 2 mains pour lui demander de l’aide, je voulais piéger l’onde magnétique et surtout l’enregistrer. Ce genre d’appareillage existe sur le marché de l’électronique, une version améliorée de celle qui équipe les salles de cinémas pour empêcher le signal de passer c.-à-d.  votre mobile de sonner. Elle m’a pris RDV avec un collègue pour soit disant avoir son avis. Heureusement que j’ai pris soin de vérifier son identité, il était chercheur en schizophrénie…. Quelle déception pour moi ! Je ne pouvais qu’associer cette Dame à mon malheur et du coup mon problème prenait une autre dimension. D’ailleurs elle n’a jamais cherché à me joindre, elle dont le travail consistait à relever les défis en plus ce n’était pas trop éloigné de son domaine de compétence. Mes soupçons se confirmaient, on m’a jeté dans la fosse aux lions.



On s’est assuré des compétences locales et surtout le soutien de leur réseau professionnel pour baliser le terrain et le déblayer.




Je narre au fur et à mesure comment je me suis fait piégé. Vous vous en doutez bien que je ne peux pas présenter à travers mon récit des preuves palpables mais j’essaye de mettre en évidence une certaine finalité et un certain acharnement du sort. On constatera facilement que quelqu’un tire les ficelles il suffit de regarder les choses sous un certain angle.


En France, j’ai un vrai ordre de mission signé d’EURILOGIC, datant de 2005, que je n’ai jamais pu honorer. Devinez pour qui ?... Pour le même BE Danois - NNE (Annexe France) qui vantait justement mes mérites à travers une lettre de recommandation. Bonjour l’ambiance, j’ai été orienté sur un autre petit projet, vu que j’avais déjà signé un CDD. Le hic c’est que j’étais l’un des rares dans ce BE à avoir passé une formation (au Danemark) sur ce logiciel iFix, le prix étant exorbitant pour 2 semaines de cours.

J’étais et je reste persona no grata chez les Danois… banni du monde du travail.

Je me retrouve injoignable et privé de tout même de mes droits les plus élémentaires. Et quand je réussi enfin à plaider ma cause auprès d’une personne compétente, on ne trouve pas mieux que de me répondre que c’est des choses qui arrivent de temps à autre !... Une regrettable erreur ou encore, sic, on me fait presque le reproche de ne pas me laisser faire…J’arrête de me plaindre en espérant je ne sais trop quoi….

La suite et les détails de mon quotidien sont déprimants alors j’espère avoir éveillé votre curiosité et votre conscience peut-être. Vous me trouverez sans problème, en principe sur la toile !!!...

Le fait que vous soyez au courant me suffira aussi, le Seigneur y pourvoira !!!...    





AVIS