Rechercher dans ce blog

DESCRIPTIONS

Il faut prévenir les hommes qu'ils sont en danger de mort - la science devient criminelle !...
Albert Einstein

Entre cet 'avertissement' et la 'constatation' suivante - se trouve le fond du problème.


L' ENFER c'est les AUTRES !...

Jean Paul Sartre

Quand aux trop nombreux 'septiques' & 'sceptiques' qui paralysent toute démarche 'libératrice' - sachez que le peu que je sais_ c'est à mon ignorance que je le dois !...


Pierre Hillard aborde chaque problème comme au billard.

�� Viols d'enfants à QUAND la fin du silence ?

�� Viols d'enfants à QUAND la fin du silence ?

�� Viols d'enfants à QUAND la fin du silence ?

A DARPA-Funded Implantable Biochip to Detect COVID-19 Could Hit Markets by 2021

COVID-19 BioChip
The most significant scientific discovery since gravity has been hiding in plain sight for nearly a decade and its destructive potential to humanity is so enormous that the biggest war machine on the planet immediately deployed its vast resources to possess and control it, financing its research and development through agencies like the National Institutes of Health (NIH), the Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) and HHS’ BARDA.
The revolutionary breakthrough came to a Canadian scientist named Derek Rossi in 2010 purely by accident. The now-retired Harvard professor claimed in an interview with the National Post that he found a way to “reprogram” the molecules that carry the genetic instructions for cell development in the human body, not to mention all biological lifeforms.
These molecules are called ‘messenger ribonucleic acid’ or mRNA and the newfound ability to rewrite those instructions to produce any kind of cell within a biological organism has radically changed the course of Western medicine and science, even if no one has really noticed yet. As Rossi, himself, puts it: “The real important discovery here was you could now use mRNA, and if you got it into the cells, then you could get the mRNA to express any protein in the cells, and this was the big thing.”



A DARPA-Funded Implantable Biochip to Detect COVID-19 Could Hit Markets by 2021:

La population, le corps médical, le gouvernement

La population, le corps médical, le gouvernement: Voilà trois concepts qui paraissent très clairs au premier abord mais qui, étant donné la situation aigüe que nous traversons, deviennent trois...

Claire Séverac balance tout sur la vaccination et compagnie

Dr Michaela Huber sur le MK : Contrôle Mental basé sur les traumatisme...





http://mk-polis2.eklablog.com/
Source : “Wir sind die Nicki(s)” :
https://www.youtube.com/watch?v=SNv6V...
La psychothérapeute/traumatologue allemande Michaela Huber décrit ici les méthodes de programmation mentale sur les enfants dissociés, victimes des réseaux pédocriminels de type sataniques/lucifériens.
Dans un de ses ouvrages, la psychotraumatologue allemande Michaela Huber donne sa définition de ce type de programmation mentale : "La programmation dans le contexte traumatique est un processus que l'on peut décrire comme un apprentissage sous la torture. La métaphore "programmation" est certainement d’origine informatique et représente dans ce contexte, ce que les psychologues appellent un conditionnement. Ce qui veut dire que la personne qui a été "programmée" doit réagir de manière stéréotypée à certains stimuli. La réaction de la personne à un stimulus est dans ce cas automatique, donc il ne s’agit ni d’un réflexe naturel ni d’une réaction consciente et volontaire. Pour arriver à ses fins, "le programmeur" que j’appellerai le bourreau a utilisé le fait que sa victime soit un jeune enfant, de préférence déjà dissocié (à la personnalité fractionnée) pour effectuer l’apprentissage en le torturant. La torture peut comprendre des abus physiques, sexuels, émotionnels et souvent on menace la victime qu’elle va mourir si elle n’est pas obéissante. Une fois qu’une victime a été programmée, il est possible de la contrôler avec les stimuli qu’on lui a "implanté" (ce sont les 'triggers' ou déclencheurs). Une personnalité alter qui a été programmée n’est généralement pas une identité complexe et pour cela on l’appelle aussi "programme". Généralement, cette personne a été programmée pour servir à certaines fins: se prostituer pour enrichir le maître, voler, faire de la contrebande de drogues, etc. À l’aide de la programmation le maître peut également s’assurer que la victime soit amnésique concernant les abus et la programmation, il peut également faire en sorte que la victime commette un suicide lorsqu'elle est sur le point de dénoncer ses bourreaux."

Lorsque des auteurs juifs définissent le racisme

Cet avis a été célébré à l’époque comme une victoire pour la liberté d’expression, et a ouvert la voie à un déluge ultérieur de dégradation culturelle occidentale. Mais ce qui est encore plus important, c’est que, près de 60 ans plus tard, “je le sais quand je le vois” est devenu une philosophie politique à part entière, adoptée et poursuivie par une gauche radicale qui entend restreindre cette même liberté en revendiquant une capacité exclusive et inexplicable à définir le fascisme. C’est le message le plus frappant du récent Irish Antifa Project sans précédent de The Burkean , qui a été conçu pour infiltrer et exposer les prétendus réseaux antifas dans le milieu universitaire et politique irlandais.
À mon avis, la révélation la plus prévisible du Irish Antifa Project a été l’étendue de l’ignorance historique et culturelle des militants profilés. Aucun des individus intellectuellement et professionnellement médiocres exposés par The Burkean’s ne semblait capable d’articuler ce que le fascisme était, ou est supposé être aujourd’hui. Le fascisme semble plutôt avoir été adopté par ces non-entités comme un vague fourre-tout pour tout ce qui touche au capitalisme, au conservatisme, à la religion ou à la tradition. Tout aussi vagues sont les méthodes proposées par ces individus, qui vont de la compilation de bases de données avec les noms de ceux qui sont considérés comme fascistes, à un soutien timide mais indéniable à la violence. À l’exception d’un petit nombre de juifs fanatiques comme Jacob Woolf, étudiant au Trinity College, l’”antifascisme” a manifestement été adopté par la majorité des personnes concernées comme une sorte de vertu tiède signalant un hobby ou un rôle politique, bien qu’ayant un sinistre potentiel.


Lorsque des auteurs juifs définissent le racisme

Illuminati Hoax? Nuclear Bombs Do Not Exist


jpg







Quite seriously, nuclear weapons have never existed. Hiroshima and Nagasaki were only two more horrible urban napalm fire-bombings, less devastating in fact than the one that hit Tokyo five months earlier - but re-packaged with a fake story of a 'new awesome weapon'.
 
August 6 & 9, 1945 began the biggest hoax in history, helping oligarchs steal trillions from hapless taxpayers.
 
Before detailing how Hiroshima was a fraud, consider that the mushroom cloud we associate with 'nuclear blasts', is an ordinary result of chemical explosions, as you see in the above photos of when factories explode.

The old 'nuclear explosion' photos and films are often obviously fake when examined now with modern tools, mixing a chemical explosion image with a background.
 
The devastation you see in Hiroshima and Nagasaki - where indeed tens and hundreds of thousands died or were horrifically maimed - is exactly like in Tokyo or other Japanese firebombed cities, because houses were mostly wood.
 
Swedish engineer Anders Björkman, born 1946, has worked to expose the nuclear weapons hoax for years, arguing they are technically impossible. Björkman's website.



Illuminati Hoax? Nuclear Bombs Do Not Exist: Henry Makow's official web
site. Exposing Feminism and the New World Order

AVIS